Un chien survit par miracle, après avoir été poignardé à la tête, alors qu’il tentait de protéger son maître contre un voleur armé

Le chien n’est pas seulement notre meilleur ami, il peut également être notre sauveur en cas de besoin. Duke, un Berger allemand, l’a prouvé en se comportant comme un héro. Il a failli se sacrifier pour défendre son maître bien-aimé contre un voleur armé.

 

Lorsque Gino Wensel, 40 ans, originaire d’Afrique du Sud, sort son chien, Duke, il remarque un homme suspect approchant avec un couteau à la main. Avant que Gino ait le temps de réagir, Duke entre en action.

Duke commence à grogner sur l’individu de manière agressive pour protéger son maître contre ce qui ressemble à une tentative de vol.

C’est alors que cet être cruel plante un couteau dans la tête du chiot. Duke utilise ses dernières forces pour effrayer ce criminel sans pitié avant de s’écrouler par terre.

Heureusement, Duke survit à cette attaque brutale. Anéanti, son maître l’emmène immédiatement chez le vétérinaire.

Duke est emmené à la Société Protectrice des Animaux d’Afrique du Sud, qui fêtera ses 90 ans d’existence le 9 mars 2019. “Duke est arrivé à notre hôpital dans un état critique et notre équipe médicale a dû réagir vite pour le sauver”, raconte l’infirmière à Bored Panda. “Malheureusement, nous ne saurons jamais ce qui s’est passé dans la tête du bandit qui a fait ça à Duke. Tout ce qui importait alors, c’était de sauver Duke”, a-t-elle ajouté. Une radiographie a été faite pour voir quel type de dommage a causé le couteau. Il était évident que les vétérinaires devaient agir vite. “Les secondes paraissaient des heures. De plus, étant donné que Duke ne cessait de perdre conscience, notre vétérinaire a vite conclu que, s’il voulait sauver Duke, il devrait extraire le couteau sans attendre” a écrit l’association dans sa publication sur Facebook.

Heureusement, le vétérinaire a réussi à sauver la vie de Duke en retirant délicatement le couteau, un immense soulagement pour Gino et tout le personnel médical.

Duke, le héro a vite pu retrouver son maître qui l’a félicité pour sa loyauté.