Les chiens ont-ils la notion du temps ?

Votre chien a-t-il l’air de savoir que c’est l’heure d’aller au parc pour chiens, avant même que vous ayez pris sa laisse ? Passe-t-il toutes ses journées collé à la fenêtre à attendre que vous reveniez du travail ? Beaucoup de gens qui possèdent un chien ont l’impression que celui-ci a une notion du temps étrangement précise. Mais, nos amis à quatre pattes savent-ils vraiment l’heure qu’il est, ou bien se passe-t-il autre chose dans leur cerveau ?

Lorsque les humains essaient de comprendre la notion du temps chez le chien, ils ne peuvent s’empêcher de faire référence à leur propre notion du temps. Mais c’est délicat, car les humains sont les seuls à pouvoir créer des mesures artificielles comme les secondes, les minutes et les heures. Ceci est principalement dû au fait que les humains utilisent la mémoire épisodique pour voyager dans le temps, se remémorer les événements du passé et se projeter vers l’avenir. C’est la raison pour laquelle beaucoup de scientifiques pensent que l’être humain est unique.

Cependant, le fait que les chiens ne perçoivent pas le temps de cette manière ne signifie pas qu’ils soient pour autant complètement bloqués dans l’instant présent, comme le suggèrent de nombreuses recherches sur le sujet. Les chiens sont capables d’être dressés sur base d’événements survenus dans le passé et d’apprendre à anticiper des événements futurs en fonction des expériences passées. On aurait tendance à dire qu’il s’agit d’une version canine de mémoire épisodique, selon une étude menée par le Dr Thomas Zentall de l’Université du Kentucky.

La différence semble essentiellement résider dans le fait que l’homme parvient à se remémorer quelque chose qui a eu lieu dans le passé, en l’associant à d’autres événements. Par exemple, nous nous souvenons du jour de notre mariage, ainsi que des personnes qui y ont assisté, des chansons qui ont été jouées et du bonheur que nous avons ressenti. Les chiens, par contre, ne peuvent distinguer que le temps écoulé entre un événement et un autre (par exemple, ma gamelle est vide depuis six heures”). Évidemment, ce n’est pas qu’une question de mémoire, un estomac qui crie parle de lui-même.

D’autres recherches ont prouvé que les chiens ont la notion du temps car leur comportement change en fonction de la durée pendant laquelle leurs maîtres les laissent seuls. Des études montrent que les chiens témoignent plus d’affection envers leurs maîtres, s’ils ont été séparés pendant plus longtemps. Plus vous vous absentez longtemps, plus votre chien sera excité de vous retrouver. Pour beaucoup, ce n’est pas une surprise. En effet, la plupart des chiens se réjouissent du retour des maîtres des lieux, surtout après une longue absence. Mais, cette recherche est également importante car elle montre que les chiens sont capables de distinguer différentes périodes dans le temps et d’y réagir de manière différente.

Pour les chiens qui souffrent d’anxiété de séparation, la différence entre une heure et cinq heures peut se comparer à la différence entre une légère agitation et une attaque de panique totale. L’anxiété de séparation se traduit souvent par un chien qui aboie, qui hurle, qui pleure, qui ronge, qui creuse, qui fait les cent pas, qui griffe et/ou qui urine et défèque dans des endroits inappropriés pendant l’absence de son maître ou à son retour.

Il existe plusieurs façons d’aider votre chien à surmonter le problème d’anxiété de séparation. Vous pourriez le mettre au calme, dans une petite pièce ou une partie de la maison, car parcourir toute la maison en long en large peut être éprouvant pour votre chien. Vous devriez également lui laisser un vêtement que vous avez porté récemment. Votre odeur est susceptible d’avoir un effet calmant sur votre animal de compagnie. Essayez aussi de laisser quelques jouets. Ils peuvent les distraire encore plus pendant votre absence.

Les chiens souffrent souvent d’anxiété lorsqu’ils sont séparés de ceux qu’ils aiment, mais généralement, ils n’ont pas trop de difficultés à la surmonter. La plupart d’entre-eux passeront tout simplement leur temps à dormir. Cela s’explique par le fait que les chiens sont dotés d’un instinct naturel de vivre au moment, tout en comprenant la notion de temps. C’est cette attitude diabolique qui leur permet d’oublier ce qui s’est passé hier – bon ou mauvais – et de ne pas s’inquiéter de ce qui se passera demain.